Le célèbre peintre italien Léonard de Vinci

Grand peintre italien, Léonard de Vinci porte aussi d’autres chapeaux. On le reconnait tout autant comme un architecte, un sculpteur, un écrivain, un ingénieur et un inventeur visionnaire. Son vrai nom est Leonardo di ser Piero da Vinci. Il est né le 15 avril 1452 d’une relation illégitime. Son père biologique était un notaire et sa mère, une jeune paysanne. Il était pris de passion pour les caricatures et les portraits depuis sa jeunesse.

Un talent incomparable

Le peintre Leonard de VinciTous ses dessins reflétaient précision et technicité, malgré qu’il soit gaucher. Se faisant remarquer par un artiste de renom, Léonard de Vinci a pu intégrer un prestigieux atelier d’art de Florence. Sous les ailes d’Andrea del Verrochio, il commença alors à peaufiner ses techniques, notamment en terminant les œuvres de son maitre. L’année 1472 marque un tournant dans la vie artistique de Léonard de Vinci, puisque c’est le moment où il intégra la guilde des artistes peintres de Florence et qu’il sera enregistré officiellement dans le Campagnia de Pittori, le Livre Rouge de la compagnie de St Luc. En 1478, en maître accompli, Léonard de Vinci décida de voler enfin de ses propres ailes, son talent dépassant largement le savoir-faire de son mentor, Verrochio. Il aura alors 26 ans et sortira un portrait de « La Vierge à l’enfant » qui marqua sa virtuosité.

Œuvres marquants de Léonard de Vinci

Baptême du Christ, Leonard de Vinci
Baptême du Christ, Leonard de Vinci

Léonardo de Vinci a réalisé au cours de sa vie plus d’une centaine de milliers d’œuvres. Célibataire par vocation, il ne laissera pas d’héritier, mais lèguera la plupart de ses biens, ses manuscrits et ses peintures à son ami Francesco Melzi, lui aussi, artiste peintre de renom. On reconnait surtout son nom d’artiste par sa célèbre toile « La Joconde » ou « Mona Lisa », achevée en 1507 et dont l’original est aujourd’hui exposé au musée du Louvre de Paris. Ce tableau illustre le portrait de Mona Lisa del Giocondo, épouse du marchand Francesco del Giocondo. Il est considéré comme l’une des plus grandes réalisations de la Renaissance italienne. Léonardo de Vinci réalisa aussi d’autres tableaux remarquables comme « La vierge à l’Enfant et Sainte Anne », le « Baptême du Christ » ou encore « Saint Jean Baptiste ».

Portrait du peintre italien Michel-Ange

De son vrai nom Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni, Michel-Ange est un grand peintre italien né à Caprese en Toscane en 1475 dans une région au sud-est de Florence. C’était le fils d’un podestat, un magistrat élu par l’assemblée communale, un statut qui contraignait son père à refuser l’intérêt de Michel-Ange pour le dessin. Pourtant, Michel-Ange persista et fréquenta Domenico Ghirlandaio pour devenir un apprenti de ce grand peintre florentin. Ghirlandaio fut éberlué par le talent singulier de Michel-Ange. Il recommanda son élève auprès de Laurent Médecis, après l’ouverture de son école de sculpture. Michel-Ange ne termina pas ses études jusqu’à la fin. Pendant sa carrière, Michel-Ange a réalisé des peintures et des sculptures de toutes tailles. Ce sont en outre des commandes de grands édifices comme les églises. Il a souvent travaillé pour le Vatican, notamment pour peindre des façades ou créer de grandes fresques, dont celles des papes de l’époque.

Les tableaux célèbres de Michel-Ange

Michel Ange, Madone de Manchester
Michel Ange, Madone de Manchester

Michel-Ange est un artiste polyvalent, l’art de la peinture est un domaine dans lequel il excelle merveilleusement bien. « Le tourment de Saint Antoine » fait partie de ses plus belles réalisations. Conservée au Texas, dans le Kimbell Art Museum, cette peinture sur huile et tempera sur bois illustre un grand personnage de la mythologie chrétienne, Antoine d’Égypte ou Antoine l’Ermite. Antoine aurait vécu en ermite, il aurait souvent été tenté par le diable par les plaisirs terrestres. C’est le père fondateur de l’érémitisme chrétien. On peut citer aussi « Madone de Manchester », une toile réalisée en 1497, mais qui n’est pas achevée par l’artiste. Ce tableau représente en outre La Vierge accompagnée de Jean le Baptiste et de Jésus-Christ.

Michel Ange, Mise au tombeau
Michel Ange, Mise au tombeau

En 1501, Michel-Ange sortira « Mise au tombeau », un tableau qui s’apparente au style occidental. Une peinture qui représentait beaucoup pour les chrétiens de l’époque, car la toile décrit la scène de la mise en tombeau du Christ. Malheureusement, tout comme « Madone de Manchester », il ne terminera pas son œuvre jusqu’à la fin.