Biographie de Jean-Michel Folon

Jean Michel Folon

Née le 1er mars 1934 à Uccle, Jean-Michel Folon fait figure des aquarellistes les plus influents de son époque. Il décède d’une leucémie à l’âge de 71 ans, le 20 Octobre 2005. Cet artiste bruxellois se démarqua surtout par sa grande polyvalence artistique, étant à la fois peintre aquarelliste, graveur et sculpteur. Il a forgé son savoir-faire à l’École nationale des Arts visuels de la Cambre, en suivant des formations en esthétique industrielle. Malgré sa voie multidisciplinaire, il se laissera surtout bercer par son mode d’expression favori qui est l’aquarelle. Il sera d’ailleurs épaulé par son oncle Étienne Samson dans la poursuite de sa carrière.

Styles et expressions

Jean-Michel Folon est un grand rêveur, ses tableaux illustrent son style énigmatique, coloré d’errance avec un sentiment d’être toujours en apesanteur. Il apprécie les tons dégradés et peut parfois exagérer surtout pour renforcer l’égarement. À ce propos, les œuvres de Jean-Michel Folon laissent paraître tantôt les influences de Saul Steinberg, à travers l’application des dégradés ou encore la récurrence des personnages.

Jean-Michel Folon est également ouvert au style graphique. Il a d’ailleurs déjà été sollicité pour la conception de génériques animés « L’homme au chapeau » pour la télévision Antenne 2. Son parcours professionnel était riche en rencontres et en expériences. Outre la production de ses propres collections, Jean-Michel Folon a aussi produit des affiches publicitaires, des timbres-poste, des couvertures de littérature, des décors de théâtre, des tapisseries ou encore des gravures.

Œuvres marquants

Artiste inspiré, Jean-Michel Folon paraissait être un maître de toutes les techniques, toutes ses œuvres méritant une grande distinction. Ses aquarelles les plus marquantes sont sorties dans les années 70, à savoir « Day After Day », « Fièvre », « L’étranger », « Un Matin » et « L’enfance de l’art ». Mais il continua l’aquarelle dans les années 80 et 90. On distinguera en outre « Vue sur mer », « Ruines », « White birds », « Venise », « Mémoire de Palladio », « La route », « American Flage », « Une ligne de lumière », « Marine » ou encore « Voyage rouge ». L’artiste a créé son propre musée « Fondation Folon » le 28 octobre 2000. Il abrite quinze salles d’exposition et plus de trois cents œuvres de Jean-Michel Folon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *