Le peintre aquarelliste Jean-Paul Agosti

jean-paul-agosti

Issu d’une famille de photographe et de galeriste, Jean-Paul Agosti, peintre français avait un destin tracé. Il a vécu la plupart de sa vie à Paris depuis sa naissance en 1948. Lorsqu’il ressentit le désir fou de nouer avec sa passion qui est la peinture, il avait eu les bonnes recommandations pour rentrer à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1965. Tout au long de sa carrière de peintre, Jean-Paul Agosti aura dans son entourage, des personnes sur qui compter. Il grandira en outre avec des amis designer et peintres qui lui serviront d’inspirations.z

Le style de Jean-Paul Agosti

C’est en 1970 que Jean-Paul Agosti commença à se révéler. Il empruntera alors un style particulier dans ses œuvres, notamment la création d’un espace hyperbolique, la notion d’échelle et l’arborescence. Jean-Paul Agosti se servira de la pensée fractale pour réinterpréter l’espace, tant il maîtrise assez bien la nature associée avec l’architecture. En 1976, Jean-Paul Agosti se tourne vers l’aquarelle. Il partit alors s’installer dans une ancienne abbaye de Gif-sur-Yvette où il créera son premier tableau peint à l’aquarelle, représentant si bien le jardin ornant la bâtisse. Dans la plupart de ses œuvres, l’artiste représente sa signature à travers « l’arbre » qu’il assimile à une structure.

Les œuvres marquants

Les principaux œuvres de Jean-Paul Agosti sont constitués de dessins, d’aquarelles et de peintures. Cependant, l’artiste a déjà collaboré avec des maisons d’édition, mais a aussi participé à de projets de création d’œuvres monumentales. On distinguera alors ses œuvres personnelles et ses œuvres partagés avec d’autres concepteurs. Parmi ses créations personnelles, les plus marquantes se trouvent : « Objets d’espaces » exposé en 1975 à la Galerie Raeber de Lucerne, « Jardin de Gif » sorti en 1978 à Paris ou encore « Mnémosyne » à la Galerie Maximilien Guiol de Paris. Certaines expositions collectives mériteront également une petite distinction, à savoir « Entre Art et Science » exposée au Palais de la Découverte à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *